Presse

http://www.concertclassic.com/article/lorchestre-symphonique-de-bretagne-et-francois-dumont-gaveau-retour-remarque

« Au Parc de Florans, François Dumont  parle lui aussi la langue du compositeur polonais : dans les quatre Ballades tenues avec fermeté mais aussi un contrôle subtil du rubato. La Sonate n° 3, solidement architecturée, emporte l’adhésion tant l’interprète sait doser les climats et accorder au Largo une dimension quasi onirique. Final totalement dominé y compris dans la mise en valeur des contrechants avant le jaillissement de la coda. Bis de rêve, dont un premier mouvement du Concerto italien finement articulé et d’une remarquable précision d’attaque. »

Michel Le Naour, Concertclassic, juillet 2016

http://www.concertclassic.com/article/festival-international-de-piano-de-la-roque-dantheron-visions-contrastees-bonheurs-intense-0

 

Intégrale des Nocturnes de Chopin au festival de Toulon:

« Ce répertoire unique dans sa forme, mais aussi dans sa facture, était joué avec une aisance et un naturel confondants par François Dumont au sommet de son art dans l’écrin idyllique de la Tour Royale. Sa virtuosité, mais aussi son sens de la poésie, mettaient en évidence l’extrême liberté dont avait usé le compositeur dans l’écriture de ces joyaux de la littérature pianistique (…) Grâce à un toucher sachant allier une infinie délicatesse avec des pianissimi aux confins de l’audible et percussion explosive dans les moments les plus diaboliquement virtuoses, le pianiste est venu à bout de ce marathon avec une brillance évidente mais sans surcharge clinquante. Enfin, on trouvait parfois quelques réminiscences viennoises dans des passages à la rythmique ternaire venant rappeler aux auditeurs que le polonais était également l’auteur d’un corpus de valses conséquent : elles servirent ici de point d’orgue à deux soirées festivalières de haut vol. »

Emilien Moreau, Zibeline, juillet 2016

http://www.journalzibeline.fr/critique/promenade-au-soleil-couchant/

Interview
« François Dumont, la virtuosité au service de l’équilibre musical »
par Nicolas Eroukhmanoff | le 8 juillet 2016

http://www.classicagenda.fr/francois-dumont-virtuosite-equilibre/

 

“Sous les doigts du pianiste français, ce répertoire brille comme un diamant. Le toucher se fait précis, clair, dense et d’une élégante rigueur (…) François Dumont envahit tout le clavier avec une rage formidablement maîtrisée, ce qui lui confère une intensité décuplée. ”

Serge Chauzy, ClassicToulouse, Juillet 2015

“Le jeu de François Dumont se pare de précision, d’équilibre et de rigueur pour redorer le blason d’un classicisme réjouissant que l’on croyait à jamais perdu. ”

Jean-Jacques Millo, Parutions.com, Mars 2015 (à propos du premier volume en CD des Concertos de Mozart)

“Un poète pour Mozart.”

Alain Cochard, Concertclassic.

“Le Chopin de François Dumont prend son temps, il est vorace d’espaces sonores, il trouve dans la profondeur du clavier des temps de résonances que souligne un art singulier de la pédalisation. (…) Ce piano profond, aux basses aqueuses, à l’aigu discret, toujours ombré, y livre toute sa très simple poésie.”

Jean-Charles Hoffelé, (extrait du texte de présentation pour le livret numérique de l’album Chopin, chez Artalinna – Parution Mars 2012)

“Le musicien exploite tout son potentiel pianistique pour offrir une palette de couleurs infiniment variée, alliant puissance et élégance (…) Une performance rare et exceptionnelle, qui dépasse toutes les espérances de l’auditeur.”

Victoria Okada, ResMusica.com, 17 juillet 2012

“Lyrisme, drame, fièvre :
tout est exprimé avec naturel,
porté par un jeu au geste sobre,
à la fois chantant, lisible
et bien timbré”

Concertclassic

Une interview sur France Musique, à l’occasion de la sortie de l’album Chopin sur Artalinna –
Un interview sur Europe 1, avec David Abiker (à la 17è minute) –
Un concert enregistré à Lyon par France Musique, les deux Concertos de Ravel avec Leonard Slatkin en Juin 2015 –
Une rencontre-podcast Qobuz, pour la sortie du CD Chopin sur Artalinna –
Un interview sur Radio Classique, avec Laure Mézan –
Un interview avec Alain Cochard (Concertclassic), à l’occasion de la sortie de l’intégrale Mozart